Projet de Cité Internationale des Arts du Cirque

Au conseil de métropole, j’ai présenté un rapport concernant le « Projet de Cité Internationale des Arts du Cirque – Attribution d’une subvention d’investissement et d’une subvention de fonctionnement au profit de l’association de préfiguration de la Cité Internationale des Arts du Cirque (CIAC) -Individualisation partielle d’autorisation de programme ». L’implantation de la discipline, riche et variée, des arts du cirque, susceptible d’être pratiquée à tous les âges, et encore peu présente localement, conduit à envisager de nombreuses approches artistiques et sportives, en y intégrant des enjeux liés à l’inclusion sociale et à la santé.En ce sens, elle s’inscrit en complémentarité de l’offre existante, et multiplie les possibilités de partenariat, avec les acteurs locaux au cœur d’un territoire dynamique.

Depuis plusieurs années, les acteurs institutionnels, de la filière culturelle et des arts du cirque au niveau local, travaillent de concert dans le but de faire naître un projet de pôle, consacré aux arts du cirque, sur le territoire. La création de la Cité internationale des arts du cirque est le résultat de cette réflexion commune, le fruit de ce travail conjoint.

Dès sa genèse, la Métropole s’est inscrite aux côtés de ses partenaires, pour mener à bien cette démarche ambitieuse, visant à proposer un lieu à rayonnement métropolitain, innovant et inclusif, dédié à la multiplicité des pratiques des arts du cirque. Ces objectifs s’inscrivent en parfaite cohérence, avec la politique menée par la collectivité, en matière culturelle. La volonté d’accompagner la création de ce nouvel équipement a, en outre, été réaffirmée, dans les orientations stratégiques de la politique culturelle métropolitaine 2021-2026.

La présente délibération conforte cet engagement de poursuivre l’accompagnement des porteurs de projet à chaque étape, de l’étude préalable à la réalisation de l’équipement.

En 2021, le projet s’est concrétisé par le choix de l’ensemble des partenaires, d’implanter ce pôle, sur le site du Puisoz Grand Parilly à Vénissieux, avec l’accord de la Ville de Vénissieux. Ce choix de lieu répond d’une part, à l’enjeu de rééquilibrage de l’offre culturelle, crée un maillage du territoire permettant la diffusion des arts du cirque et, d’autre part, contribue à ancrer cet équipement sur un site accessible, à proximité des transports et des services. La Métropole étant également engagée dans l’opération d’aménagement global du Grand Parilly, y intégrer un équipement culturel de cette envergure, témoigne d’une mise en œuvre volontariste, correspondant aux orientations énoncées dans sa politique culturelle. 

De plus, ce projet phare constitue un atout non-négligeable pour Vénissieux, ainsi que l’ensemble du territoire métropolitain. L’implantation de la discipline, riche et variée, des arts du cirque, susceptible d’être pratiquée à tous les âges, et encore peu présente localement, conduit à envisager de nombreuses approches artistiques et sportives, en y intégrant des enjeux liés à l’inclusion sociale et à la santé. En ce sens, elle s’inscrit en complémentarité de l’offre existante, et multiplie les possibilités de partenariat, avec les acteurs locaux au cœur d’un territoire dynamique. En venant compléter la proposition faite aux habitants et aux entreprises du Puisoz Grand-Parilly, la future CIAC intègre un espace de vie de qualité, pensé pour répondre aux besoins et aspirations de tous les publics au quotidien, à la fois en matière de services, de commerces et de loisirs.   

Je vous remercie.

X